“Non, rien” / court-métrage, 2014, film de Bac. Lycée Jean Monnet.

Court-métrage, Projets

23 septembre 2017

 

 

Ce film a trois ans. J’ai commencé l’écriture de “Non, rien” pendant les manifestations de… (désolé, je fais pas de pub pour ces gens-là.) parce que je voulais donner mon point de vue sur ce sujet.

 

 

J’ai longuement hésité à mettre ce film en ligne (ça m’a pris trois ans, vous l’aurez compris) puis je me suis souvenu que ce court-métrage avait — quand même — reçu des prix, notamment au festival de Sarlat ainsi qu’au festival de Chartres (organisé par l’association Ciné-Clap).

 

 

Trois ans, c’est bien. Ça m’a permis de corriger le montage, notamment au niveau des transitions (pour le reste, les rushes ont été perdus), de refaire l’étalonnage et… c’est tout. Je crois.

 

 

Revenons-en au film.

 

 

"Non, rien" — Capture, scène de la chambre.
“Non, rien” — Capture, scène de la chambre.

“Non, rien” / court-métrage, 2014.

 

 

Tout d’abord, il s’agit bien évidemment d’un film “d’école” réalisé (en Option CAV) pour le baccalauréat en 2014 ; cette année-là, nous avions comme thème l’étranger. Alors, j’ai décidé d’écrire ce film.

 

 

Aux yeux de beaucoup, l’homosexualité est un concept étrange. Pour moi, cela faisait sens. (D’autant que l’amour en soi est étrange) Et c’est tout.

 

 

Le but du film, je crois, c’était de dire que l’amour (oui, tout tourne autour de l’amour dans ce court-métrage) n’avait rien d’étrange. Et ça devait s’arrêter là puisqu’en huit minutes, je ne vois pas ce que l’on peut dire d’autre.

 

"Non, rien" / Capture, scène exposé de français.
“Non, rien” / Capture, scène exposé de français.
(Trois ans ça m’a permis de corriger le montage et les trucs un peu pourris mais, ça ne m’a pas aidé à trouver l’inspiration pour écrire un magnifique texte d’accompagnement. Voilà.)

Paul

Laisser un commentaire